La Trilogie du Magicien Noir : La Guilde des Magiciens (t.1)

Les habitants pauvres de la cité d’Imardin en Kyralie sont soumis, chaque année, à la Purge orchestrée par les mages pour éliminer voleurs et autres brigands qui peuvent habiter dans les bas quartiers. Jusqu’au jour où une jeune fille du nom de Sonea se rebelle contre la Purge et arrive à assommer un mage grâce à une pierre. C’est la stupéfaction chez les magiciens car personne ne peut les atteindre grâce à un puissant bouclier qui les protège … sauf si l’on utilise la magie. Sonea est immédiatement reconnue. Commence alors une traque dans Imardin pour retrouver cette magicienne dont les pouvoirs, extraordinaires, semblent la dépasser et mettent la ville ainsi qu’elle-même en danger.

Mon avis

Les premiers pas…

Voilà mes premiers pas dans la fantasy sont faits ! Pourtant, pendant longtemps, j’ai eu beaucoup de mal avec ce genre littéraire car, à chaque fois que je voulais m’y mettre, je faisais l’erreur de commencer par l’indétrônable Tolkien dont l’univers est si vaste que je finissais par m’y perdre. Avec La Trilogie du Magicien Noir, Trudi Canavan développe un univers que l’on se doute étendu avec son histoire, ses mythes, ses contrées encore inconnues sans pour autant nous perdre sous un flot de détails. J’ai eu l’impression pendant ma lecture que, tout en me montrant une vue d’ensemble de l’univers dans lequel je devrai me plonger pendant 3 tomes plus un préquel, l’auteur me disait : « Ne t’inquiète pas, on verra ça en temps voulu ». Et c’est précisément ce que je recherchais en commençant un livre de fantasy : que je découvre un monde complexe d’une manière assez simple.

Les mutliples points de vue

Autre point que j’ai beaucoup apprécié : les nombreux points de vue. Canavan ne nous met pas que dans la peau du héros de l’histoire, elle nous montre également, pendant toute la traque et au-delà, le point de vue des magiciens. On peut ainsi se rendre compte que le conflit qui se joue n’est pas un affrontement entre la gentille héroïne et la méchante Guilde mais un enchaînement de malentendus et de préjugés. De plus, alors que les affaires de Sonea ne sont pas bien passionnantes car elle fuit pendant la moitié du livre, les magiciens se montrent divisés autour de nombreux sujets et la Guilde semble ne pas être le monolithe garant de la sécurité intérieure qu’elle semble représenter. On aperçoit ainsi la rivalité entre les mages, ceux favorable à la Purge et les plus pragmatiques qui ne croient plus en cette méthode de nettoyage de la société. Ne pas retrouver la bipolarité à laquelle on se retrouve confronté dans de nombreux récits est appréciable.

L’amour, pourquoi l’amour ?

Je me suis tout de même désolé de voir que l’auteur n’a pas résisté à l’envie de mettre une histoire d’amour dans une aventure qui se serait révélée encore plus palpitante si je n’avais pas eu le droit aux rituels questionnements sur les sentiments qui lient Sonea à son meilleur ami. Pourquoi sommes nous obligés de supporter les tourments amoureux des héros de la plupart des romans fantastiques contemporains. Effectivement ça apporte une autre dimension à l’histoire, je le reconnais, mais ça n’ajoute rien au problème qui nous est posé. Heureusement ça ne prend que quelques pages du roman mais il fallait bien le souligner.

Résumons-nous

A part le petit désagrément que j’ai souligné juste au-dessus, j’ai trouvé que le premier tome de La Trilogie du Magicien Noir était une bonne entrée en matière dans le monde de la fantasy. Le contexte n’est pas trop compliqué à comprendre et nous ne sommes pas assommés de détails qui se révèlent assez peu importants pour l’action. La fin était un peu attendue mais donne tout de même envie de savoir la suite, c’est d’ailleurs pour ça que je vais m’empresser de lire le tome 2 sous peu de temps.


Informations :

Auteur : Trudi Canavan
Date de parution : avril 2016
Éditeur : Milady
Collection : Fantasy
Genre : Fantasy
Nb. de pages : 478 pages
ISBN : 978-2-8112-1710-5

 

Publicités

2 réflexions sur “La Trilogie du Magicien Noir : La Guilde des Magiciens (t.1)

  1. Je veux bien rejoindre la ligue *Stop aux histoires d’amour qui servent à rien* XD Je ne connaissais pas cette série mais je trouve les couv de Bragelonne plutôt jolies, je sais pas si ils les ont gardé pour l’édition Milady ^^ ils sont peut être dans ma bibliothèque, faudra que je regarde 🙂
    A plus !
    Kin

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s